Aunkaï

Enseignant : Philippe

Discipline fondée par Sensei Minoru Akuzawa, le bujutsu Aunkaï peut être considéré comme l’art de forger le corps, de l’optimiser afin qu’il puisse se mouvoir librement quelque soit la contrainte qui lui est opposée.

La répétition des bases, encore et encore, permet un voyage profond et subtil dans les « arcanes » de la structure corporelle et de l’optimisation du mouvement.

Dans le Bujustu Aunkaï, nous n’accumulons pas de savoir technique, le corps devient la technique.

En ce sens, cette discipline est également un excellent moyen de corriger des désordres structurels et morphologiques qui par extension ont une action sur notre physiologie et notre psychologie.
Certains pratiquants la considèrent même comme une discipline « osthéopatique ».

Les exercices de base du Bujutsu Aunkaï (Tanren) permettent de prendre conscience de nos propres tensions et déséquilibres corporels.
Par la répétition, le corps pénètre dans la « forge ». Il chauffe, se tonifie, se relâche. Ainsi plus malléable, à l’instar du morceau d’acier passé à la forge pour créer la lame du Katana, le corps va au fil du temps devenir plus efficace, plus dense optimisant ainsi sa capacité d’inertie et de mobilité.

 

“L’Aunkaï est une méthode de bujutsu tanren. Les exercices que j’enseigne permettent de développer la conscience de son corps, d’en construire l’armature, d’en développer le cœur, l’essence.
Ils servent à comprendre l’action subtile des différentes composantes du corps et à s’en servir de la manière la plus efficace.” Akuzawa Minoru

 

 

 

 


Les exercices pratiqués avec un partenaire (Kunren) permettent d’éprouver les aptitudes générées par les Tanren. Le poids du partenaire, sa densité, son intention, sa morphologie sont autant de paramètres qui nous permettent d’affiner et de corriger notre posture.

Les Tanren et les Kunren sont également pratiqués à l’aide d’un Rokushakubo. Ce bâton long, lourd et dense est un correcteur intransigeant de nos alignements et de nos axes corporels. Il permet également de mettre en lumière nos tensions inutiles et nous aide à les diluer. Avec un partenaire, il constitue un lien direct avec la structure corporelle opposée.

“Une fois les principes intégrés, les techniques jaillissent spontanément car le corps est capable de s’adapter instantanément.” Akuzawa Minoru

Dans le Bujutsu Aunkaï, le corps s’étire, se verticalise, s’aligne, se connecte. Nous ne parlons donc pas de techniques de combat, mais bien d’optimisation corporelle.

La pratique des applications est une composante essentielle du Bujutsu Aunkaï. Elles engagent le corps et l’esprit dans un contexte plus libre et martial, nous permettant ainsi d’éprouver les principes et de développer notre capacité d’adaptation aux contraintes dans l’instant.


STAGES

Prochains ateliers d’une journée : dates à venir, surveillez le planning !

Prochain stage de 2 jours au Domaine du Taillé : printemps 2022